Revue du net‎ > ‎Voyageurs‎ > ‎

Le Cap Nord à vélo

publié le 20 oct. 2010 à 05:07 par Didier RAMON   [ mis à jour : 20 oct. 2010 à 05:12 ]
Un article publié dans le Bien Public présentant le voyage à vélo d'un Dijonnais jusqu'au Cap Nord.

UN JEUNE HOMME DE VAROIS-ET-CHAIGNOT VIENT DE RÉALISER SON RÊVE.

 

Le voyage d’Olivier Denis est notamment passé par son rêve : le cap Nord. Photo DR


L’Allemagne, le Danemark, la Norvège, le cap Nord, la Finlande, l’Estonie, la Suède. Olivier Denis les a tous découverts... à vélo.

Il s’appelle Olivier Denis, il a 27 ans, il vit à Varois-et-Chaignot et il vient de réaliser son rêve: rallier le cap Nord à vélo. « J’avais cette idée en tête depuis un bon moment. Le cap Nord, c’est un peu le Saint-Jacques-de Compostelle du voyageur à vélo. J’étais là-bas le 3 juillet. Il faisait 4-5 degrés. J’ai eu de la chance. Il paraît que là-bas, il fait beau environ un jour sur dix. C’est tombé le jour où je m’y trouvais... »

Olivier Denis avait pris la route deux mois plus tôt, le 9 mai. « J’ai un diplôme d’ingénieur-hydrogéologue. J'ai travaillé deux ans dans un bureau d’études à Nancy. Puis j’ai été licencié, pour raisons économiques. » Plutôt que de se morfondre, il choisit de partir au grand air. « Je me suis décidé en avril. J’ai retapé mon vélo, je lui ai ajouté des sacoches et j’ai surtout bien établi mon itinéraire. » Son périple passera ainsi par l’Allemagne, le Danemark et la Norvège avant le cap Nord. « Avant de partir, je m’étais dit qu’une fois le cap Nord atteint, je reviendrais en train. »

Mais finalement il est revenu aussi en pédalant : « Je me sentais en forme, j’ai choisi d’en profiter ». Son retour passe par la Finlande, l’Estonie, la Suède, le Danemark et l’Allemagne. À Nuremberg, il saute dans un train pour rejoindre Dijon où il rentre le 21 août, soit deux mois et demi après son départ.

Aujourd’hui, il se souvient de la splendeur de certains paysages et la force de plusieurs rencontres. « Quand on voyage à vélo, on découvre une vraie solidarité. J’ai par exemple rencontré un Français et deux Espagnols avec qui j’ai passé une dizaine de jours. »

L’autre rencontre, c’est le Père Noël. « Je suis passé par Rovaniemi, une ville du nord de la Finlande. Il paraît que c’est sa “vraie” ville. C’est devenu très touristique, mais j’en ai ramené une photo de moi, assis à côté du Père Noël ! » Le cap Nord et le Père Noël : il y a parfois des privilèges réservés seulement aux grands voyageurs...

FRÉDÉRIC JOLY f.joly@lebienpublic.fr
Publié le 20/10/2010
Comments